Google+

Le LUDION

Créateur d'émotions depuis 1976

Les supports-mémoire

Depuis des temps immémoriaux, les instruments de musique ont été automatisés en programmant des support faisant office de mémoire. Ceux-ci actionnent des mécaniques et produisent de la musique.
L'enjeu est évidemment de compacter la mémoire, pour faire tenir le plus possible d'informations dans le minimum de volume et de poids.
Au fil des temps, il y a eu le cylindre pointé dès l'antiquité grecque, puis à la moitié du XIXe siècle le carton perforé, suivi par le papier perforé. Il faut attendre l'avènement de la micro-informatique pour que les supports gagnent vraiement en poids et en volume. D'abord avec les disques durs, puis les disquettes de tous formats, puis les cartes à puce et les mémoires déportées, reliées par liaison radio, Bluetooth, Wifi et même ZigBee...

 

Le Cylindre
cylindre-programmeLe cylindre pointé est le premier procédé que l'on trouve dans les instruments de musique automatiques.

Quand le cylindre tourne, les goupilles de programmation se présentent devant les touches de l'orgue qui se lèvent et ouvrent le vent alimentant les flûtes de l'instrument. Beaucoup d'instruments anciens fonctionnent avec ce support. Il a l'avantage d'être compact et de n'être pas particulièrement fragile. Il est tout à fait adapté à l'usage de rue : le joueur d'orgue va de rue en rue, avec un répertoire de huit airs, en joue sept à chaque nouvel emplacement, demande sa juste rétribution, et pendant que son acolyte ramasse les pièces jetées des fenètres, il joue la huitième mélodie, politesse de l'artiste.

Evidemment l'usage dans les salons est tout autre. Très vite, la nécessaire adéquation entre la durée de l'arrangement et la rotation du cylindre a géné les noteurs. D'où la mise au point de la notation hélicoïdale, qui permettait de jouer des ouvertures d'opéras sur plusieurs tours et d'une durée allant jusqu'à quinze minutes.

 

Le Carton Perforé cartons en eventail

Quand le public rencontre un joueur d'orgue de barbarie à cartons perforés, bien sûr son regard s'éclaire, mais en plus il a un geste trés caractéristique de la main, dessinant dans l'espace ce zig-zag ascendant qui a tant fait pour l'image de l'instrument.

Il est vrai que grâce à cette bande de carton pliée en accordéon, l'arrangement s'affranchit totalement de la limite de temps.

Un air de deux minutes, cela donne un "p'tit carton" de quelques plis.

Le medley d'une opérette à la mode ou l'intégralité d'un quadrille... et le carton fait 40 mètres.

Les forains utilisent même pour les orgues de leurs manèges, des continus... Des bandes de plusieurs centaines de mètres (ci-contre à droite), collées en boucle pour sonoriser sans l'intervention humaine et sans interruption, les métiers ou les tournants.

Traditionnellement contrecollé, le carton est façonné avec d'être perforé.

Vous pouvez voir les différents stades de son façonnage en cliquant ici.

 

Le Rouleau de Papier Perforé

Trés usité outre-Rhin, le rouleau de papier perforé est un avatar du carton. Certes plus léger, il a aussi l'inconvénient d'être obligatoirement réembobiné avant de pouvoir passer un autre air. C'est la raison pour laquelle nos amis allemands se regroupent pour jouer sur les festivals, car pendant la prestation de l'un d'entre eux, l'autre rembobine.

Nous avons choisi ce support pour notre orgue piccolo, parce qu'il est particulièrement opportun de n'avoir rien qui dépasse quand on joue d'un orgue porté en bandoulière. Et contrairement aux usages germaniques qui imposent des éditions trimestrielles de séries de rouleaux identiques pour tous les abonnés, nous créons les rouleaux suivant votre demande, titre par titre, comme pour les cartons.

 

Malgré tous les efforts d'ingéniosité des facteurs, ces répertoires pèsent lourd, et sont toujours volumineux. Tous les orgues du monde utilisent un standard de vitesse qui est de 3m60 à la minute. Ce qui fait qu'une heure de musique représente 214 mètres de support.

Avec les progrès pharamineux de la micro-informatique, il était trés tentant d'utiliser concepteurs orgue de barbarie a cartes a puceles zéros et les uns, plutôt que les trous et les pleins, pour commander nos merveilleuses machines acoustiques. Comme nous utilisions déjà l'informatique pour piloter notre perforatrice à commande numérique, qu'un tour de rein est vite arrivé quand vous manipulez cinquante kilos de cartons, nous avons déposé en 2001, à l'Institut National de Propriété Industrielle, I.N.P.I., un brevet d’invention portant le N°04.00603 et intitulé : Procédé de génération musicale grâce à un nouveau codage des données par l'utilisation de la carte à puce comme support mémoire en lieu et place du carton perforé. 

 

La Carte à Puce

La carte à puce, ne change pas l’esprit traditionnel de l’orgue de barbarie. Le support musical, toujours codé en mode binaire, programme la musique jouée réellement par les flûtes de l’orgue tandis que vous tournez la manivelle. La miniaturisation du support est un souci constant que l’on retrouve chez nos estimables prédécesseurs, tout au long de l’histoire des instruments de musique programmables.

Certes moins visuelle que le carton, la carte à puce reste dans le même esprit de tradition : un objet = un air de musique. Mais  n’oubliez pas : le son, c’est l’orgue; la carte à puce, c’est juste la commande.

Plus d’avantages :

Les fonctions. Avec la capacité d’une carte à puce, il devient possible de programmer en plus des notes, les commandes de registration, de percussions et d’automates. Tout ce qui nécessitait une piste supplémentaire dans le lecteur à carton, se trouve tout simplement miniaturisé.

Le prix. A titre d’exemple, pour une chanson d'une durée standard de 3 minutes, cela représente :

  • 10m 80 de carton perforé, soit un coût d’environ 61 € (pour un Belcanto, prix relevé en 2015)
  • soit une carte d'un coût de 35 euros.

L’échange. Un carton est perforé pour la vie. Une carte à puce, se regrave.

                                                                   Belcanto      Baladin        Maestro

Carte à puce de 4mn                                  €. 35.-          €. 40.-          €. 45.-

Carte à puce de 4 à 6 mn                           €.50,-           €. 55,-          €. 58,-

Carte à puce au-delà de 6 mn                    €.70,-           €. 75,-          €. 80,-

Regravage                                                  €. 25,-          €. 28,-          €. 30,-

Nos orgues de barbarie précédemment réalisées sont susceptibles de pouvoir être modifiées pour recevoir le système de lecture de carte. Nous consulter.

Ce support rend possible les formes les plus étonnantes, voyez quelques exemples ici... ou là...

 

Les systèmes de lecture