Google+

Le LUDION

Créateur d'émotions depuis 1976

Restauration d'un orgue de danse Mortier 92 touches

Orgue de danse MORTIER 92 touches

En vous connectant à cette page, vous assistez en "direct" à la réalisation de ce chantier important, oeuvre de toute une équipe. En effet, pour obtenir les meilleurs résultats, et satisfaire au mieux l'utilisateur final, nous avons réuni au sein du Ludion, un faisceau de compétences tel que nous pouvons mener de front les différentes étapes de ce magnifique ouvrage.
Jugez par vous même!

Vous pouvez l'écouter en cliquant ici :

Danse Macabre de Camille Saint-Saens - Arrgt R. Legardeur

Valse à Piston - Arrgt Th. Mortier sur carton perforé d'origine

titres extraits du CD : Le Géant à la cloche, disponible ici

Les légendes des photos ci-dessus : Quelques vues avant le démontage, pendant et après la restauration.
Le jeu de Baxophone (jeu d'anches à résonateur bouché au son de cromorne) posté sur le dessus du buffet principal, juché au dessus des lames de palissandre du xylophone à répétition.

Autre jeu caractéristique, la flûte Jazz. C'est une flûte à cheminée avec un trou harmonique fermé (et ouvert) par une soupape commandée par un tremblant. D'où un effet de "glissando modulé". 

Un des sons incontournables des années vingt : Le Saxophone.
A l'accompagnement, les violons altos et les violoncelles.

Difficile d'accès ce porte-vent...
Boite à touches renversée pour accéder aux commandes du sommier. 

Ça y est, nous avons extrait la soufflerie, débarrassée de tous ses accessoires.

État normal d'éclisses de quatre vingt sept ans! Vous verrez quand vous aurez leur age!...
Nettoyage de printemps! Cyrille lave à grande eau les différents éléments de pompes. 

C'est propre, on pourra reconstruire sur du solide.
Éclisses neuves pour pompes à regarnir
Sur l'établi à gauche, un clapet ancien; de l'autre coté de la règle, des clapets neufs; entre les deux, le travail de Cyrille.
La pression : 8 ressorts sur la table de réserve... 265millimètres à la colonne d'eau 

L'embiellage : puissance et efficacité.

Table dressée pour le repas de seize personnes: le sommier nu, ouvert, débarrassé de ses soupapes. Notez les traces noires sur les sièges de soupapes, signe d'un défaut d'étanchéité.
Le même après traitement : sièges de soupapes rodés, gravures encollées pour supprimer les emprunts, le tout replané.
Grouillement de pilotes avant remise en peau.
Ludovic pratique une anastomose.
Au pinceau, à la main, il replace les soupapes du sommier et leur assure une parfaite étanchéité.
Et voilà le travail!...
La Commande et ses subtilités 

Arrachage des soupapes des sommiers de commande. Presqu'autant de soupapes et de membranes que de tuyaux, ce qui n'est pas peu dire...
Les peaux de membranes, une fois changées, retrouvent leur jeunesse initiale.

Ces soupapes remises en peau: c'est l'assurance d'une parfaite étanchéité retrouvée. 

La planche membrane, d'un seul tenant représente l'ensemble des commandes du sommier, soit 92 alvéoles à regarnir de scié havane. Patience et longueur de temps, font plus que force et que rage...
Les Tuyaux 

Réglage et harmonisation des trompettes. 

Harmonisation et égalisation des violoncelles.

Après les retouches de placage, Daniel efface des ans, l'irréparable outrage. Ses vernis gomme-laque lumineux sont réputés.
Restaurer, c'est reconstruire avec humilité, en consocouvercleant les assemblages qui ont souffert, en remplaçant les chevilles fatiguées, en enlevant les pointes qui n'ont plus de raisons d'être...

Serge replace des éléments de sculptures décollés.
Sandrine ponce, ponce, et peint... Sandrine touche, retouche et patine. Sandrine, c'est la couleur de nos orgues.
Une moulure refaite et tout est repeuplé.

Encore un peu tôt pour la couronne de laurier !... Mais il faut bien la préparer. 

Les percussions 

Les ressorts de xylophone avant... Et après...
Fines lames de palissandre, pour percussions émérites. 

Gary Burton et Lionel Hampton n'ont qu'a bien se tenir...

La Finition 

Le buffet central, encore tout nu !... 

L'attente insoutenable du verdict !

Cette page a évoluée sur sept mois de mars à septembre 2000, pour relater au jour le jour les avancées de la restauration de cet instrument.